Copie non commerciale autorisée sur demande...

Voir formulaire de contact

  • Facebook Social Icône
  • Vkontakte sociale Icône
  • Twitter Icône sociale
  • Icône sociale YouTube
  • logo rutube
  • dailymotion
  • Pearltree2
  • Google+ Icône sociale
  • Pinterest social Icône
  • Odnoklassniki sociale Icône
  • grabeezy
  • zone-fr
  • minds

Au cours d'un droit de visite , Amandine raconte à son papa , avec ses mot à elle qu'elle a été abusée

sexuellement par le neveux de sa mère et sa demi-sœur. Amandine avait 3ans au moment de cet acte immonde.

Sa mère , Rosa Jaimes Medina nié les faits .

Le père dépose plainte auprès de la gendarmerie de Douvaine (74140)

le procureur de l'époque Hervé Robin classe l'affaire sans suite.

 

Les magistrats corrompus du tribunal de Thonon Les Bains (74140) nient volontairement les faits.

Pire encore les juges décident d'une mesure d'assistance éducative au domicile de la mère et

confient cette « mission » à une secte pédocriminelle : RETIS à Thonon Les Bains

secte pédophile qui agit sous couvert d'une association loi de 1901.

Le père a voulu protéger sa fille Amandine et , au lieu de punir les coupables la « justice » du

tribunal de Thonon Les bains à fait entrer l'enfant dans un réseau Pédocriminel.

 

L’état Français Protège les violeurs d’enfants et fait pression sur les victimes

 

Les objectifs du père sont :

-Que le gouvernement prenne les mesures nécessaires pour que la justice cesse d’être corrompue

-Que l'aide sociale à l'enfance ne couvre plus les réseaux pédocriminels

-Que les enfants soient protégés contre les prédateurs sexuels

-Que soient maintenus les liens entre l'enfant et son parent protecteur